Rechercher
  • Yves ARMAND

Ukraine. Guerre et Paix

J'ai très longtemps voyagé à l'Est, à la demande de l'Administration Française, entre la Tchéquie et le Kazakhstan, en Ukraine comme en Russie. Pendant une bonne dizaine d’années. Quelques amis et tellement de connaissances : ce soir, je pense d’abord à eux.


De Volgograd (ancienne Stalingrad) à Kiev, en passant par Rostov-na-donu : de part et d’autre de la mer d’Azov. Les cosaques du Don attaquent ceux du Dniepr, sous les ordres d’un autocrate dont la paranoïa n’a aujourd’hui plus aucune limite.


Je pense ce soir à tous ceux qui sont partis en exil sur les routes : une première estimation de l’ONU porte leur nombre à 5 millions. Mais je pense surtout à ceux qui s’entassent dans les caves et métro de Kiev, Odessa, Kharkiv, Dniepropetrovsk, Marioupol et toutes les autres villes ukrainiennes. Ces gens n’ont pas pu fuir : ils n’auront plus de quoi boire et manger dans peu de temps. Une catastrophe humanitaire.


Les chaines de commandement ukrainiennes et leur défense anti-aérienne ont été cassées par les russes ; mais les ukrainiens vont se battre je n'en doute pas maintenant ville par ville, rue par rue, immeuble par immeuble. Ils ont ce courage et cet esprit de sacrifice.


Les batailles des villes vont commencer dès ce vendredi et elles pourraient durer. Le président ukrainien Zelinsky se sacrifiera-t-il s’il le faut ? Je le crois de même.


La bataille de Kiev fera ou non connaitre le martyr de ce pays. Je logeais dans cette ville sur l'une des rues surplombant la place du Maïdan : que de souvenirs me reviennent !

Les russes à partie de la Biélorussie se sont emparés des 2 rives du Dniepr et descendent maintenant par le Nord vers cette ville pour la prendre en tenaille. Il ne manque plus qu'une attaque par le sud, une fois Zaporojie contournée, ou encerclée.


Poutine voudrait-il une Ukraine coupée en deux, comme elle le fût en 1650 ? A l’Ouest une partie aux ordres de l’un de ses laquais qu'il aurait mis en place, avec une sorte de fausse et petite Ukraine, et à l’Est une intégration complète au sein de la Russie jusqu'à la Moldavie. C'est très possible.


La guerre des énergies (gaz et pétrole) et du blé ne fait que commencer et elle sera longue. L’Europe devra la supporter, à défaut d’être en mesure de se battre directement.


Je demande, pour l’immédiat, que :

- la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur retire la médaille d'honneur remise à V. Poutine par le Président Chirac.

- M. Fillon soit frappé d’indignité s’il persiste à rester un employé du pouvoir russe, mercenaire, comme toutes les autres personnes payées par des entreprises russes et qui veulent le rester


J’espère que la France saura maintenant trouver le chemin du réarmement moral, industriel et militaire, seule solution pour stopper les velléités de quelques dictateurs et leurs armées, où que ce soit.


Je suis foncièrement pacifique mais certainement pas pacifiste : c’est la différence entre ceux qui veulent réaliser leur vie et ceux qui la regardent et la subissent avec la plus grande naïveté ; pour ne pas dire la plus grande niaiserie.



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout